Une contribution positive pour la biodiversité

Nous profitons de la Journée mondiale de l’environnement pour vous parler de l’élevage ovin.

L’élevage ovin se révèle être un atout pour ces espaces non cultivables. Car si les sols ne sont pas labourables ou si les espaces sont difficilement accessibles, les ovins, en broutant l’herbe permettent d’entretenir ces espaces défavorisés tout en préservant la biodiversité et sans concurrencer la production d’autres cultures destinées par exemple à l’alimentation humaine. Et c’est notamment grâce à la diversité des races ovines, certaines plus rustiques que d’autres, qui s’adaptent parfaitement aux différentes conditions géographiques et climatiques rencontrées, que cette valorisation de territoires à faible potentiel agronomique est rendue possible.

Quand ils broutent l’herbe des prairies, les ovins ne mangent que certains végétaux en fonction de leur préférence. Quelle conséquence ? Cela permet à une très large diversité de végétaux de se développer, offrant nourriture et habitat à de multiples espèces animales.

Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici